Promotion immobilière

scroll down

Promotion immobilière

Promoteur immobilier de confiance

 

En tant que professionnels de l’aménagement et de la construction, nous sommes en mesure de monter un projet immobilier de A à Z.

  • Etude de marché et montage du projet
  • Avant-projet que nous présentons en mairie
  • Acquisition du foncier
  • Projet définitif permis et démarche administratives correspondantes
  • Commercialisation
  • Réalisation et suivi

La concertation avec la municipalité permet de bien cerner les attentes et de faire les bons choix dans l’optique d’une densification douce avant la réalisation d’une opération d’ensemble.

Les Plans Locaux d’Urbanismes (PLU) privilégient la densification des zones urbaines situées en « dents creuses » à la consommation d’espaces agricoles et naturels. Ceci afin d’optimiser l’utilisation des équipements en places (réseaux, transports, voiries).

L’urbanisation des dents creuses peut être inscrite dans le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) du Plan Local d’Urbanisme (PLU) comme une volonté politique de répondre aux impératifs de développement durable.

C’est très souvent le cas sur les zones à urbaniser (zones AU) et les zones sur lesquelles existent des Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP) qui définissent des exigences pour qu’un projet puisse être envisagé sur la parcelle (alignement, nombre de logements, aspect social, voiries, stationnements…). Il convient donc dans un premier temps de faire un diagnostic. Les terrains doivent être non bâtis ou en cours de démolition et d’une certaine superficie (plus de 500m²).

Il existe de nombreuses possibilités lorsque l’on est propriétaire d’un terrain situé à proximité d’un centre bourg ou d’une aire urbaine :

  • Le vendre en « diffus » pour la réalisation d’une construction individuelle.
  • Le vendre à un promoteur.
  • Réaliser pour son compte une opération de promotion immobilière.

Qu’est-ce que la VEFA ?

La VEFA, ou Vente en l’Etat Futur d’Achèvement, c’est l’achat sur plan d’un appartement neuf ou d’une maison neuve.

C’est la transaction la plus encadrée et la plus protectrice pour l’acquéreur. L’assurance Dommage ouvrage et la garantie financière de parfait achèvement permettent de sécuriser cet achat comme nul autre.

La première étape consiste à mettre une option sur le bien.

Cela permet de « bloquer » le lot qui vous plait en vue de le réserver afin qu’il ne soit plus disponible à la vente.

 

Le contrat de réservation :

Le contrat de réservation est la description des conditions de la vente, il comporte l’indication du lot choisit, son descriptif technique, le prix convenu, le délai de livraison et les plans détaillés et coté du lot.

Lors de la signature un dépôt de garantie de l’ordre de 5% est exigé. Le contrat est soumis à la levée de conditions suspensives, bien souvent l’obtention d’un prêt. Une fois signé il est envoyé en courrier recommandé.

Une fois les conditions suspensives levées, et le chantier ouvert le notaire peut procéder à la signature de l’acte authentique. Le premier appel de fond intervient en même temps, et l’acquéreur devient propriétaire, il ne payera que selon l’avancement de la construction.

Au fur et à mesure de l’avancée du projet et selon les étapes choisies indiquées au contrat de réservation, les appels de fonds sont émis. Ils sont encadrés par le Code de la Construction et de l’Habitat, ils ne doivent pas dépasser un certain taux selon la progression du chantier, 35% à l’achèvement des fondations, 70% à la mise hors d’eau et 95% à l’achèvement.

Une fois le logement achevé, une visite de réception est organisée, les clefs vous sont remises. En cas de réserves celles-ci sont consignés dans un procès-verbal de livraison, un mois supplémentaire est prévu pour les compléter si besoin.

La garantie de parfait achèvement impose de lever les réserves dans un délais maximum d’un an.

La garantie biennale complète le panel en garantissant les équipements démontables sur deux ans.

Enfin la garantie dommage ouvrage couvre tous les désordres pouvant être liés à la structure et rendant le bien inhabitable, elle couvre une période de dix ans et permet d’assurer une intervention rapide, une indemnisation ou une réparation et c’est elle qui cherche ensuite les responsabilités aux entreprises.